Retour Ã  la liste des articles

Mardi 16 janvier 2018
Écrit par Highlands conseil

Les Normes IFRS appliquées aux Grands Groupes Français

  Depuis 2005, les normes IFRS (International Financial Reporting Standards) sont le référentiel comptable applicable aux sociétés cotées au CAC 40. Avant la certification, chaque pays utilisait son propre référentiel en matière de comptabilisation; l'adoption obligatoire pour chaque société du CAC 40 a permis d’harmoniser les normes et d'offrir ainsi une meilleure comparabilité des états financiers des sociétés d'un même secteur dans des pays différents.

 

Principe et Enjeux des Normes IFRS

 

Les normes comptables créent des indicateurs qui orientent les marchés et les choix d'investissement. En adoptant la certification IFRS, une société du CAC 40, offre une meilleure visibilité de sa comptabilité aux épargnants et aux investisseurs, renouant ainsi avec la confiance.

La logique des normes IFRS repose sur une approche principalement bilancielle, offrant une place plus importante à l’interprétation dans l’application des règles :

  Le changement de référentiel comptable a ainsi transformé le fonctionnement des marchés financiers et de ses acteurs, ainsi que la méthode d’élaboration des comptes, avec de nouveaux principes comptables comme:

 

Impacts sur les immobilisations

 

  L'impact des IFRS sur les entreprises ont été nombreux mais varient principalement en fonction du secteur d'activité. Globalement, les entreprises procédant effectivement à un inventaire physique sont plutôt rares : elles ne peuvent donc pas faire un rapprochement entre ce dernier et l’inventaire comptable. De la même façon, beaucoup n’assurent pas le suivi des immobilisations, même en se basant uniquement sur l’inventaire comptable. Ce faisant, il leur est difficile de valoriser les actifs à leurs juste valeur, et donc d’améliorer la gestion de leurs immobilisations en général. Ces entreprises ne peuvent pas non plus évaluer la qualité de leur outil de production. Cela impacte donc directement leurs coûts de revient, leur organisation, ainsi que l’aspect purement technique.

  Les nouvelles certifications IFRS imposent une vision d’ensemble des immobilisations, modifiant ainsi leur gestion. Tous les acteurs de l’entreprise sont maintenant concernés: de la direction financière, à la direction technique, en passant par la direction en charge de la politique financière et de l’investissement.

Le passage aux nouvelles règles implique :

  Le passage aux nouvelles normes, imposent ainsi aux entreprises une véritable gestion patrimoniale, qui inclut nécessairement la revue détaillée des immobilisations. Les entreprises doivent donc réaliser un inventaire physique exhaustif et le rapprocher des données comptables, et mettre en place un système d’information de gestion des immobilisations présentant les fonctionnalités nécessaires au suivi comptable et opérationnel des actifs de l’entreprise en conformité avec les normes IFRS.